L'impact du télétravail sur la rémunération

Politique salariale

La pandémie de COVID-19 a permis à un grand nombre de salariés à s'initier au télétravail. Alors que beaucoup se demandent si le travail à distance est là pour rester, il semblerait que dans de nombreux cas ces emplois continueront à être exécutés à distance. Plus de la moitié des salariés qui sont en télétravail déclarent vouloir continuer à travailler à domicile même après que la crise du coronavirus se soit calmée.

Les avantages du travail à distance pour les employés sont nombreux, notamment la réduction du temps de trajet, les économies sur les frais d'automobile et de transport, un temps de travail plus concentré avec moins de distractions et une flexibilité accrue pour la garde des enfants, le style de vie et les engagements familiaux. Pour beaucoup de gens, le retour à la routine "normale" de cinq jours de travail au bureau serait difficile.

Des entreprises de la tech comme Microsoft, Salesforce et Twitter ont annoncé assez tôt que leurs employés auraient la possibilité de rester à distance. Ce n'est pas surprenant, car les emplois les plus compatibles avec le travail à distance se trouvent généralement dans les secteurs de l'information, de la technologie et des services financiers. D'autres entreprises ont également proposé divers arrangements à distance à leurs employés.

Il y a bien sûr des avantages du point de vue de l'employeur qui doivent être pris en compte, notamment le potentiel d'amélioration de la productivité et la possibilité d'étendre le périmètre de recrutement des offres d'emploi. Mais le passage au travail à distance exige également que les employeurs déterminent une question très importante : Quel est l'impact du télétravail sur la rémunération ?

L'impact du télétravail sur la rémunération

Si une entreprise choisit d'adopter le télétravail, elle doit déterminer si la rémunération doit être ajustée. Une bonne pratique en matière de rémunération consiste à fixer le prix des emplois en fonction de la situation géographique, et parfois sectorielle, qui correspond le mieux au bassin de recrutement utilisé pour l'emploi en question. La tarification traditionnelle du marché de la rémunération prend en compte l'emplacement géographique comme l'un des facteurs de développement des niveaux de rémunération. Les grandes villes comme Paris et Lyon ont généralement des niveaux de rémunération plus élevés que les zones rurales ou les petites villes. Avec le travail à distance, ces différences de localisation doivent-elles être minimisées ou, dans certains cas, ignorées ?

La réponse est : cela dépend.

Les emplois à distance offrent aux employeurs la possibilité d'élargir le périmètre de recherche des candidats, ce qui est un réel avantage. Cependant, ils devront également développer des stratégies de rémunération en fonction. Généralement, les salaires ont été estimés en fonction de la zone de recrutement. Avec les possibilités de travail à distance, cependant, la zone de recrutement pourrait être considérée comme le pays tout entier. L'un des résultats probables est que les niveaux de rémunération pour tous les emplois à distance suivront les prix du marché national plutôt que d'être basés sur la localisation de l'employé.

Le cas des emplois hautement qualifiés est encore plus complexe. Ces emplois difficiles à pourvoir pourraient être en grande partie exempts de différences de coûts géographiques, la rémunération étant principalement déterminée par la disponibilité des talents. Si le vivier de talents pour un certain poste est limité, le salaire reflétera davantage la rareté des candidats qualifiés que la localisation du candidat. En d'autres termes, si vous avez besoin d'embaucher certains talents, un bassin de candidats largement dispersés donnera lieu à plus d'options d'embauche, sera plus favorable aux arrangements à distance et moins influencé par des considérations géographiques.

La localisation continuera d'avoir un impact sur les salaires des emplois en présentiel

Tous les emplois ne sont pas adaptables au travail à distance. Selon une récente étude sur les changements de méthodes de travail, 60 % des travailleurs ne peuvent pas exercer leur emploi à distance. Ces emplois se trouvent généralement dans les soins de santé, le commerce de détail, les services, l'hôtellerie et le BTP.

Les recrutements pour les emplois qui resteront entièrement en présentiel continueront à être principalement basés à partir de bassins de talents locaux et sera le plus impacté par les conditions du marché local.

Les employés expriment également un vif intérêt pour un modèle de travail hybride, où il y a un certain mélange d'heures de travail en présentiel et à distance. Plus de la moitié (55 %)  des salariés déclarent préférer travailler à distance trois jours par semaine. Très probablement, la rémunération des emplois qui permettent de travailler à distance une partie du temps ne sera pas ajustée.

Les entreprises qui optent pour ce mode hybride devront trouver comment payer équitablement. Une approche pourrait utiliser l'emplacement du site comme niveau de rémunération d'ancrage et appliquer un bonus d'ajustement pour les travailleurs situés dans différents lieux.

La nouvelle norme pour déterminer la rémunération

Alors que certaines organisations verront tous leurs employés continuer à travailler dans les bureaux, d'autres géreront un mode hybride de salariés sur place et à distance, et d'autres encore géreront des salariés à 100% à distance. Quel que soit l'arrangement, déterminer le bon salaire pour les emplois, et assurer une équité salariale juste, aura désormais des complexités supplémentaires.

Voici la meilleure approche que les employeurs peuvent adopter dans cette nouvelle organisation :

  • Déterminer la rémunération des salariés à distance devrait être basé sur le travail effectué, les compétences requises et la disponibilité des candidats, avec moins de poids accordé à l'emplacement, puisque les collaborateurs seront dans différents endroits.
  • Pour les emplois qui ne peuvent pas être à distance, la rémunération continuera d'être influencée par les différences de prix en fonction de l'emplacement, puisque la plupart des recrutements se feront dans des bassins de talents locaux.
  • Rester à l'écoute des nouvelles idées, car les modalités de travail et les méthodologies de rémunération continuent d'évoluer. Écoutez avec un esprit ouvert les employés et les pairs de l'industrie sur la façon dont les changements peuvent être mis en œuvre sans impact négatif sur les activités de l'entreprise.
  • Développez un plan de rémunération qui est transparent et facile à comprendre pour tous les collaborateurs.

Nos autres articles

Découvrez Ferway, l'outil dédié à la gestion de la rémunération des salariés

Merci ! Nous allons vous contacter rapidement
Oops ! Il y a eu une erreur, vous pouvez réessayer.